La banque centrale russe a signalé sa décision de retirer les licences de quatre banques du pays. Depuis janvier 2015, le nombre total de banques qui ont fait faillite s'élève au nombre de 60. Les banques concernées étaient respectivement classées 124ème, 280ème, 300ème et 502ème banque du pays. À ces établissements s'ajoute également un organisme non bancaire ayant des activités de crédit, Top Credit, qui a également été sommé de cesser son activité. La raison invoquée par la banque centrale est liée au niveau de capital nettement insuffisant de ces établissements, ainsi qu'à la possession d'actifs de très faible qualité. Également, la banque centrale russe entreprend actuellement une véritable chasse aux transactions douteuses qui seraient liées au blanchiment d'argent, sachant que les établissements qui ont fermé depuis le début d'année étaient suspectés de telles opérations. Il est à noter qu'avec l'effondrement de la monnaie nationale depuis fin 2014, la santé et la solidité des établissements bancaires avait été sérieusement impactées, avec comme conséquence d'affaiblir le capital des banques. Conséquence directe, l'augmentation importante du coût de leur crédit en devises étrangères, avec des impayés qui deviennent de plus en plus importants mais aussi des entreprises et des emprunteurs qui ont de plus en plus de mal à rembourser leurs dettes.

Quid des banques françaises ?

Les banques françaises sont heureusement épargnées par ce phénomène. En réalité, c’est même l’effet inverse qui se produit dans la mesure où elles tendent à se diversifier avec des offres telles que les banques en ligne. En France, ouvrir un compte bancaire en ligne devient en effet une démarche de plus en plus courante, avec des acteurs comme Monabanq ou Boursorama. Ce dernier, qui est l’un des leaders du marché, propose actuellement une offre de bienvenue de 80€ et une carte bancaire gratuite pour vous inciter à ouvrir un compte Boursorama Banque.



Copyright 2012-2015 - Plan du site

touche bracelet ballerine